YouTube Twitter Linkedin Nous contacter fr Navigation
TilderNews On Demand
Communiqué Evènements

Conférence Europa : Le « Frexit » ce n’est pas maintenant

« AVIS AUX CANDIDATS A LA PRESIDENTIELLE :  LE « FREXIT », CE N’EST PAS MAINTENANT ! »

EXTRAIT DU JDD

Photo 1 / Photo 2 / Photo 3 / Photo 4

RESULTATS DU SONDAGE REALISE ENTRE LE 11 ET 13 OCTOBE

 

Analyse des résultats par Aurélie Motta-Rivey, Associée chez TILDER, membre du board du think-tank EUROPANOVA

Message d’espoir sur l’Europe : s’il y avait un référendum demain, il n’y aurait pas de « Frexit »!

Ce sondage réalisé à l’occasion de la conférence Europa (http://conference-europa.eu) d’EuropaNova confirme que l’Europe et ses valeurs suscitent encore une émotion positive. A contrario, ni l’institution, ni les Etats membres ne savent répondre autrement que par de l’information, de la technicité ou à l’inverse de l’émotion négative. Ce qui explique qu’il existe un certain rejet de l’institution politique à laquelle seuls 4 Français sur 10 se disent être attachés.

Face à l’émotion négative portée par les eurosceptiques de façon caricaturale, la réponse purement informative de l’Europe, des pro-européens et plus récemment des partisans du « Bremain » n’est pas efficace. Il faut se décomplexer et que l’Europe mise sur l’émotion positive qu’elle suscite encore notamment en termes de valeurs et de patrimoine partagés. Bref sortir de la technicité, voire de la technocratie pour faire vibrer la fibre européenne qui existe encore, et d’une façon qui peut même paraître surprenante chez nos concitoyens.

Les citoyens pensent que l’Europe peut encore leur apporter certains bénéfices pour passer de la théorie à la pratique, c’est maintenant à ces citoyens de convaincre les élites de reprendre positivement la parole sur ce sujet. Et c’est précisément la démarche enclenchée par EuropaNova.

2+ La « marque Europe » qui rassemble sur ses valeurs, ne demande qu’à être incarnée !

Alors que l’Europe a une fois encore été alternativement la grande absente ou le bouc émissaire parfait du premier débat des primaires, ce sondage est un appel criant aux politiques  à prendre leurs responsabilités sur l’Europe.

Ce sondage démontre qu’il y a une opportunité sans précédent dans le débat public pour incarner positivement les sujets européens.

Et ce pour plusieurs raisons :

+ parce que la majorité des Français (59%) sont convaincus que  la France a un devoir particulier par rapport à l’Europe ;

+ parce que l’idée que la France peut tout toute seule est battue en brèche.

A rebours des idées préconçues et d’une tendance au repli identitaire, il existe une envie et une confiance dans l’Europe avec une large majorité de Français qui pensent que l’Europe les protège. Et ce sur deux sujets de préoccupations majeurs qui seront certainement déterminants dans la course à la présidentielle : la sécurité et le pouvoir d’achat. Plus de 6 Français sur 10 (62%) pensent que l’Europe peut protéger la France du terrorisme. Comme si l’Europe pouvait même apporter les réponses aux difficultés nationales.

C’est un appel criant aux candidats à la présidentielle, qui doivent prendre leurs responsabilités et saisir cette opportunité unique pour parler  enfin positivement de l’Europe !

Il est urgent de l’incarner et d’exprimer ses bienfaits concrets au quotidien.

Les citoyens pensent que l’Europe peut encore leur apporter certains bénéfices pour passer de la théorie à la pratique, c’est maintenant à ces citoyens de convaincre les élites européennes de construire de toute urgence cette Europe politique !