YouTube Twitter Linkedin Nous contacter fr Navigation
TilderNews On Demand
Émission Interview

« Conflit à Air France : sortie de piste ? » Frédéric Latrobe sur LCI pour « la Question de l’éco »

À propos de La Question de l’Éco : À un rythme hebdomadaire, « La question de l’éco » est présentée dans « Le quotidien de l’économie » d’Emmanuel Kessler, diffusé sur LCI à 20h10 et 21h10. Avec l’intervention de Frédéric Latrobe, associé de Tilder ou Nicolas Boudot, Directeur chez Tilder, ce rendez-vous est l’occasion d’un décryptage en matière de communication d’un enjeu économique saillant de la semaine à partir d’un sondage réalisé par un institut auprès d’un panel représentatif de la population française.

Q1 : La grève des pilotes d’Air France contre le projet de renforcement de la compagnie dans le secteur du « low cost » vous paraît-elle justifiée ?

  • Sous total ‘justifiée » : 30 %
  • Sous total « pas justifiée » : 69 %
  • NSP : 1 %

Q2 : Selon vous, le gouvernement a-t-il raison d’intervenir dans le conflit social d’Air France ?

  • Sous total « oui » : 53 %
  • Sous total « non » : 46 %
  • NSP : 1 %

ANALYSE DE FREDERIC LATROBE, ASSOCIE CHEZ TILDER

Q1 – Plus des deux tiers des Français considèrent que la grève des pilotes d’Air France contre le projet de renforcement de la compagnie dans le secteur du « low cost » n’est pas justifiée

L’opinion ne soutient pas les pilotes grévistes et il y a à cela deux raisons principales :

ü  Une des règles pour obtenir le soutien de l’opinion publique dans un conflit social est de créer une empathie collective pour que chacun puisse s’approprier les motifs de la grève. L’enjeu de communication est donc d’abord émotionnel. En l’occurrence, les pilotes n’ont pas réussi à créer cette adhésion par l’émotion en raison d’un discours trop corporatiste.

ü  Les pilotes ont semblé défendre leurs intérêts propres alors qu’ils sont déjà considérés comme ayant une situation privilégiée, bénéficiant de beaucoup d’avantages, notamment un salaire confortable. En termes d’image, la contre manifestation des salariés du Groupe leur demandant de reprendre le travail à grand renfort d’arguments pour dire que leur grève allait ruiner les efforts de redressement de l’entreprise, a été le coup de grâce.

Une courte majorité de Français pense que le gouvernement a eu raison d’intervenir dans le conflit social d’Air France

Le résultat est partagé et cela montre la sensibilité de l’enjeu de communication pour le gouvernement. Manuel Valls a décidé d’intervenir car cela s’inscrit en cohérence avec son besoin, dans cette rentrée, de produire des actes d’autorité qui démontrent qu’il y a un capitaine à la barre. Mais on voit bien que les Français sont encore assez réticents à l’idée de voir le politique tordre le bras des entreprises par un interventionnisme malvenu. Ce risque d’opinion explique d’ailleurs peut-être le cafouillage de cette intervention, les propos contradictoires n’ayant cessé de se succéder entre le gouvernement et la direction de l’entreprise.

 Visionner l’intervention de Frédéric Latrobe