en fr Navigation
TilderNews On Demand
Statement

“Africa-France : What new contract ?” Jean-Louis Borloo guest of “Place aux Idées” on LCP-AN

Afrique – France : quel nouveau contrat ?

Etude Harris Interactive pour l’émission « Place aux idées »

Enquête réalisée en ligne du 10 au 12 février 2015. Échantillon de 1 030 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. Méthode des quotas et redressement appliqués aux variables suivantes : sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle et région de l’interviewé(e).

Intégralité du sondage

*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*

L’institut Montaigne et Tilder proposent un grand débat sur une question sociétale au sein de leur émission « Place aux idées », diffusée sur la chaine parlementaire (LCP-AN).
Dans l’optique de l’émission diffusée le 19 février, Harris Interactive a réalisé une enquête auprès d’un échantillon représentatif de Français afin d’identifier le regard qu’ils portent sur les relations entre la France et le continent africain : estiment-ils que le développement de cette région pourrait être bénéfique pour la France ? Qu’il entrainerait une baisse de l’immigration vers l’hexagone ? Et quel lien établissent-ils entre activité des entreprises françaises sur le territoire africain et interventions militaires dans certains de ces pays ?

En parallèle, dix ans après les violences urbaines de 2005 dans certaines banlieues, l’émission souhaite également interroger le regard des Français sur le chemin parcouru à ce sujet : considèrent-ils que la politique de la ville mise en place au cours des dernières années a amélioré de manière efficace la situation des villes de banlieue ?

Quels sont les principaux enseignements de cette enquête ?

  • Pour les Français, le développement du continent africain constituerait plutôt une opportunité (44%) qu’un risque (11%) pour la France. Ce constat plutôt positif est néanmoins à nuancer puisque 44% d’entre eux considèrent que cela aurait des conséquences mitigées (à la fois une opportunité et un risque).
  • Les Français s’accordent en revanche à hauteur de 81% pour dire que le développement économique de l’Afrique réduirait les flux migratoires entre ce continent et la France.
  • L’idée que les interventions militaires françaises dans certains pays africains pourraient nuire à l’activité des entreprises françaises sur le continent ne convainc pas les Français : seuls 20% estiment qu’il s’agit en effet d’un frein, contre 34% y voyant plutôt un atout et 45% ni un atout ni un frein.
  • Sur la question des banlieues, seuls 10% des Français considèrent que la politique de la ville mise en place au cours des dix dernières années a été efficace pour améliorer leur situation.Dans le détail :

    Le développement de l’Afrique, plutôt perçu comme une opportunité qu’un risque pour la France

    Selon les Français, le développement du continent africain constituerait plutôt une opportunité (44%) qu’un risque (11%) pour la France. Ce constat plutôt positif est néanmoins à nuancer puisque 44% d’entre eux considèrent que cela aurait des conséquences mitigées (à la fois uneopportunité et un risque).

    Plus précisément, on constate que les cadres et professions libérales (55%), les Franciliens (53%) et les Sympathisants de Gauche (59%) se déclarent majoritairement convaincus par l’opportunité de ce développement alors que les catégories populaires, les personnes vivant dans le Nord-Est du pays et les sympathisants FN le perçoivent un peu plus souvent comme un risque (+4 à +20 points par rapport à la moyenne). Plus mitigés, les femmes et les plus âgés se positionnent pour leur part davantage que la moyenne sur l’idée d’une double conséquence, à la fois positive et négative.

Un lien étroit entre développement économique de l’Afrique et émigration dans l’esprit des Français

Si l’impact du développement africain pour la France divise en partie les Français, un consensus se fait en revanche pour dire que le développement économique de l’Afrique réduirait les flux migratoires entre ce continent et la France, puisque 81% des répondants indiquent partager cette opinion, notamment parmi les plus âgés et les sympathisants de Droite ou du Parti socialiste. Les catégories populaires et les sympathisants FN sont au contraire les profils qui associent le moins développement du continent et réduction des flux migratoires vers la France.

Des interventions militaires qui ne nuisent pas, selon les Français, au développement économique des entreprises françaises sur le continent

L’idée que les interventions militaires françaises dans certains pays africains pourraient nuire à l’activité des entreprises françaises sur le continent ne convainc pas les Français : seuls 20% estiment qu’il s’agit en effet d’un frein, contre 34% y voyant plutôt un atout et 45% « ni un atout ni un frein ».

Bien au contraire, les hommes (46%), les cadres et professions libérales (46%) ainsi que les personnes se déclarant proches du Parti socialiste (46%) ou d’une formation politique de Droite (39%) considèrent même plus souvent que ces interventions constituent un atout pour les entreprises françaises, et non un frein.

Une politique de la ville jugée inefficace sur la dernière décennie

Sur la question des banlieues, seuls 10% des Français considèrent que la politique de la ville mise en place au cours des dix dernières années a été efficace pour améliorer leur situation. Sur cette question, on remarque que les jeunes (16%), les catégories populaires (15%) et les sympathisants socialistes (17%) sont les plus positifs alors que les plus âgés se montrent quasiment unanimes dans la critique (93%).

*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*

Merci de noter que toute diffusion de ces résultats doit être accompagnée d’éléments techniques tels que : la méthode d’enquête, les dates de réalisation, le nom de l’institut – Harris Interactive –, la taille de l’échantillon.

A propos de Harris Interactive
Harris Interactive France est un acteur historique du marché des études.
Dirigé par ses fondateurs Nathalie Perrio-Combeaux et Patrick Van Bloeme, l’institut propose des approches innovantes, qualitatives et quantitatives, en France comme à l’international.
Animé par l’énergie de la passion, porté par l’innovation et convaincu que le marché est en pleine mutation, Harris Interactive accompagne ses clients face à leurs nouveaux challenges et repense avec eux le métier des études.
Depuis juillet 2014, Harris Interactive Europe (regroupant Harris Interactive France, Allemagne et UK) a rejoint ITWP (société mère de Toluna) permettant ainsi à ce groupe international d’étendre sa présence dans la filière études.

Contact Harris Interactive en France:
Laurence Lavernhe – 39 rue Crozatier – 75012 Paris – Tel: 01 44 87 60 94 – 01 44 87 60 30 – llaverhne@harrisinteractive.fr
Jean-Daniel Lévy –Directeur du Département Politique & Opinion – 01 44 87 60 30 – jdlevy@harrisinteractive.fr

©2014 Harris Interactive SAS. Tous droits réservés.