en fr Navigation
TilderNews On Demand
Intervention Interview Non classé

“Just like a bad story?” Frédéric Latrobe on LCI pour “La Question de l’Eco”

À propos de La Question de l’Éco : À un rythme hebdomadaire, « La question de l’éco » est présentée dans « Le quotidien de l’économie » d’Emmanuel Kessler, diffusé sur LCI à 20h10 et 21h10. Avec l’intervention de Frédéric Latrobe, associé de Tilder ou Nicolas Boudot, Directeur chez Tilder, ce rendez-vous est l’occasion d’un décryptage en matière de communication d’un enjeu économique saillant de la semaine à partir d’un sondage réalisé par un institut auprès d’un panel représentatif de la population française.

Question du jour :  Parmi les évènements économiques et sociaux suivants, quels sont les 3 qui auront le plus marqué selon vous l’année 2014 en France ?
(3 réponses possibles – total supérieur à 100%)

  • L’abandon de l’Ecotaxe : 45%
  • Les conflits sociaux (SNCF, Intermittents, Air France) : 26%
  • L’annonce par le gouvernement du plan d’économies de 50 milliards d’euros pour la période 2015-2017 : 23%
  • La mort accidentelle de Christophe de Margerie, PDG de Total : 23%
  • Le départ du gouvernement d’Arnaud Montebourg, ministre de l’Economie et du Redressement productif : 19%
  • Le lancement du Pacte de Responsabilité et de Solidarité : 16%
  • Le Prix Nobel d’Economie attribué à Jean Tirole : 15%
  • La naissance du mouvement des “frondeurs” du PS : 13%
  • Le rachat de SFR par Numéricable : 12%
  • L’entrée du Chinois Dongfeng au capital de PSA : 12%
  • La démission de Thomas Thevenoud, Secrétaire d’Etat au commerce extérieur : 11%
  • Le rachat d’Alstom par Général Electric : 10%
  • Le conflit Taxis contre VTC (Véhicule de Tourisme avec Chauffeur) : 9%
  • La première Class Action contre le groupe Foncia (action de groupe regroupant des consommateurs) : 7%
  • Le “j’aime l’entreprise” de Manuel Valls lors de l’Université d’été du MEDEF : 7%
    • NSP : 4%

ANALYSE DE FREDERIC LATROBE, ASSOCIE CHEZ TILDER

Ces résultats offrent une photo intéressante de l’année économique et sociale. Les trois marqueurs qui ressortent ne sont pas de bons marqueurs pour l’exécutif. Ils sont à l’image de l’environnement actuel et constituent la grille de lecture d’une France qui va mal et d’une opinion sous pression.

Avec l’Ecotaxe en première position, c’est le recul du gouvernement qui est souligné, recul dont il faut se souvenir qu’il est intervenu après la fronde des « bonnets rouges », illustration d’un climat social dégradé.

Ce mauvais climat social se retrouve aussi dans la deuxième place accordée aux grèves, à la SNCF, chez Air France et au mouvement des intermittents. Le désordre social laisse donc une forte trace, ce qui fragilise la posture du gouvernement dont l’une des actions retenues est la cure d’austérité à 50 milliards d’euros : pas de quoi redorer son image.

Autre signe des temps, il faut noter que dans ce contexte, les Français retiennent davantage l’information de la disparition accidentelle de Christophe de Margerie plutôt que le vecteur de fierté française du Nobel d’Economie Jean Tirole ou les grands mouvements de stratégie industrielle. C’est l’illustration de la domination de l’émotion sur l’information telle qu’elle est véhiculée aujourd’hui par les médias, à destination d’une opinion qui broie du noir.

Enfin, ces résultats sont une nouvelle illustration du désintérêt croissant des Français à l’égard des politiques et de la politique. Le départ d’Arnaud Montebourg, mais surtout la déclaration de Manuel Valls devant le MEDEF en sont l’illustration. Il ne manquait plus que de constater la 6ème position du Pacte de Responsabilité et de Solidarité… pourtant sujet central des vœux de François Hollande il y a un an.

 

Visionner l’intrvention de Frédéric Latrobre