YouTube Twitter Linkedin Nous contacter fr Navigation
TilderNews On Demand
Émission Interview

« La méthode Valls entre courage et calcul » Frédéric Latrobe sur LCI pour « la Question de l’éco »

À propos de La Question de l’Éco : À un rythme hebdomadaire, « La question de l’éco » est présentée dans « Le quotidien de l’économie » d’Emmanuel Kessler, diffusé sur LCI à 20h10 et 21h10. Avec l’intervention de Frédéric Latrobe, associé de Tilder ou Nicolas Boudot, Directeur chez Tilder, ce rendez-vous est l’occasion d’un décryptage en matière de communication d’un enjeu économique saillant de la semaine à partir d’un sondage réalisé par un institut auprès d’un panel représentatif de la population française.

Q1 : Vous personnellement, trouvez-vous justifié que les fonctionnaires français fassent grève et manifestent jeudi pour protester contre le gel de leur salaire ?

 

·         Sous total « OUI » : 47 % (+ 7 points par rapport à janvier 2013)

·         Sous total « NON » : 53 % (- 6 points par rapport à janvier 2013)

 

Q2 : Les baisses d’impôts décidées dès 2014 par le gouvernement, qui ne concerneront que les foyers modestes, vous semblent-elles suffisantes ou pas ?

 

·         Suffisantes : 28 %

·         Pas suffisantes : 71 %

·         NSP : 1 %


ANALYSE DE FREDERIC LATROBE, ASSOCIE CHEZ TILDER

 

Q1 : 53% des Français ne trouvent pas justifié que les fonctionnaires fassent grève et manifestent pour protester contre le gel de leur salaire

 

Entre la fonction publique et l’opinion, le gouvernement a choisi l’opinion. En exprimant une fin de non-recevoir aux syndicats sur la question du dégel du point d’indice, le gouvernement est en phase avec une opinion qui attend encore majoritairement de la fonction publique qu’elle participe à l’effort de réduction du déficit public. Cette posture de fermeté, quitte à se couper d’une partie de sa base électorale, est une illustration de la méthode Valls : crédibiliser le plan d’économie de 50 milliards d’euros par le courage politique des décisions plus que par la couleur politique des réformes. Depuis le virage social libéral de François Hollande, la communication de l’exécutif est un pari : celui de scénariser la deuxième partie du quinquennat sous l’angle de la gauche bonne gestionnaire et réformatrice.

 

Q2 : Près des ¾ des personnes interrogées considèrent que les baisses d’impôts décidées dès 2014 par le gouvernement et, qui ne concerneront que les foyers modestes, ne sont pas suffisantes…

 

Ce résultat montre que le gouvernement n’est pas près de se débarrasser du sparadrap du « ras-le-bol fiscal » qui lui colle au doigt depuis le début du quinquennat. Le message est clair : les Français ne supportent plus la pression fiscale. Le gouvernement en a conscience et c’est pour cette raison qu’il a lâché, par calcul cette fois, un peu de lest et qu’il déroule aujourd’hui une communication qui tourne essentiellement autour de la réduction de la dépense publique, promettant chaque jour que les hausses d’impôts, c’est fini. Reste que pour accepter la pression fiscale telle qu’elle existe aujourd’hui, les Français exigent d’ores et déjà des résultats et c’est pour cela que le gouvernement se heurte aujourd’hui au mur de l’opinion car le compte n’y est pas.

 VISIONNER l’intervention de Frédéric Latrobe