YouTube Twitter Linkedin Nous contacter fr Navigation
TilderNews On Demand

« Le diesel sort indemne d’une semaine à risque » Frédéric Latrobe sur LCI pour la Question de l’éco

À propos de La Question de l’Éco : À un rythme hebdomadaire, « La question de l’éco » est présentée dans « Le quotidien de l’économie » d’Emmanuel Kessler, diffusé sur LCI à 20h10 et 21h10. Avec l’intervention de Frédéric Latrobe, associé de Tilder ou Nicolas Boudot, Directeur chez Tilder, ce rendez-vous est l’occasion d’un décryptage en matière de communication d’un enjeu économique saillant de la semaine à partir d’un sondage réalisé par un institut auprès d’un panel représentatif de la population française.

Q1 : Etes-vous tout à fait favorable, plutôt favorable, plutôt opposé ou tout à fait opposé à l’interdiction des véhicules diesel dans les centres villes ?

  • Sous total « favorable » : 39 %
  • Sous total « opposé » : 61 %

Q2 : Pensez-vous que réduire le nombre de communes serait efficace pour diminuer la dépense publique ?

  • Sous total « efficace » : 51 %
  • Sous total « pas efficace » : 48 %
  • NSP : 1 %

ANALYSE DE FREDERIC LATROBE, ASSOCIE CHEZ TILDER

Q1 : 61% des Français se disent opposés à l’interdiction des véhicules diesel dans les centres villes

Ce résultat a de quoi surprendre après l’épisode de pollution aux particules fines que nous venons de vivre. Le sujet a largement occupé les médias plusieurs jours de suite jusqu’à la mise en œuvre pendant 24h de la circulation alternée. Ce contexte aurait dû conduire les Français à se prononcer à l’inverse, c’est-à-dire à rejeter massivement les véhicules diesel hors des centres urbains. Il n’en est rien et cela montre que sur le sujet de l’écologie, l’opinion n’est plus mobilisée au point d’accepter ce type de mesures qu’elle considère au mieux comme contraignantes, au pire comme inefficaces. Ce résultat est aussi la conséquence de la mauvaise séquence de communication sur cette dernière semaine : le gouvernement a mis du temps à réagir pour prendre une mesure qui n’a duré que 24h… Bref, pas de quoi mobiliser les foules. Enfin, c’est la preuve que le diesel a autant le vent en poupe que l’électrique a du mal à séduire. La voiture propre doit donc d’urgence changer son logiciel de communication.

Q2 : 1 Français sur 2 pense que réduire le nombre de communes serait efficace pour diminuer la dépense publique

A trois jours du 1er tour des municipales, les Français sont partagés entre leur attachement à la commune et la nécessité de réduire la dépense publique. La réforme du millefeuille territorial reste donc une des équations de communication parmi les plus difficiles à résoudre : chaque gouvernement s’y essaye de façon rationnelle, à coup de vagues successives de décentralisation, alors que les Français en font souvent un sujet émotionnel, car ils expriment leur attachement à une gouvernance de proximité. Le gouvernement actuel n’échappe pas à la règle avec les réformes qu’il a lancées et qui menacent l’existence des communes notamment dans le cadre de la Métropole du Grand Paris. Il apparaît en tout cas, malgré la crise, que l’argument financier, aussi pertinent soit-il, n’est pas celui qui créera un soutien massif en faveur des processus de regroupement territorial.

 

Visionner l’intervention de Frédéric Latrobe