YouTube Twitter Linkedin Nous contacter fr Navigation
TilderNews On Demand
Interview

Le patrimoine des élus : Frédéric Latrobe invité sur LCI le jeudi 11 avril 2013

À un rythme hebdomadaire, « La question de l’éco » est présentée dans « Le quotidien de l’économie » d’Emmanuel Kessler, diffusé sur LCI à 20h10 et 21h10. Avec l’intervention de Frédéric Latrobe, ce rendez-vous est l’occasion d’un décryptage en matière de communication d’un enjeu économique saillant de la semaine à partir d’un sondage réalisé par un institut auprès d’un panel représentatif de la population française.

 

PRES DE 8 FRANÇAIS SUR 10 APPROUVENT  LA PUBLICATION DU PATRIMOINE DES ELUS

LES QUESTIONS ET LES REPONSES DU JEUDI 11 AVRIL 2013 :

 1. Etes-vous tout à fait favorable, plutôt favorable, plutôt opposé ou tout à fait opposé à ce que le patrimoine des élus soit rendu public ?

  • Sous total « favorable » : 77%
  • Sous total « pas favorable » : 23%

 2. Pensez-vous que la publication du patrimoine des élus contribuera à empêcher à l’avenir une affaire comme celle concernant Jérôme Cahuzac ?

  • Sous total « OUI» : 35%
  • Sous total « NON » : 65%

3. François Hollande souhaite « éradiquer » les paradis fiscaux en Europe et dans le monde. Pensez-vous qu’il parviendra à mettre en œuvre cet engagement ?

  • « OUI » : 42%
  • « NON » : 58%

 

ANALYSE DE FREDERIC LATROBE, ASSOCIE CHEZ TILDER

Près de 8 Français sur 10 sont favorables à la publication du patrimoine des élus… Il y a donc visiblement une vraie attente de transparence et un soutien à cette mesure annoncée par François Hollande et Jean-Marc Ayrault…

La communication de l’exécutif est en parfaite adéquation avec les attentes de l’opinion. Le choix du symbole, même s’il est excessif ou caricatural parfois, est une option de communication qui depuis 10 mois réussit bien à François Hollande. Souvenons-nous que le « changement » par le symbole était déjà la stratégie retenue au début du quinquennat avec la diminution du salaire du Président de la République et de son gouvernement, puis la limitation du salaire des patrons d’entreprises publiques il y a quelques mois et enfin aujourd’hui la publication du patrimoine des élus. Tous ces sujets sont appréciés par les Français. Par là, l’exécutif tente de renouer avec une communication positive et dans le même temps, il essaye de glisser d’une stigmatisation des riches à une stigmatisation de la richesse, qui se voudrait plus juste en temps de crise. Ce résultat montre enfin qu’à la société de l’information a succédé la société du « leaks », c’est-à-dire de la révélation et de la transparence. C’est l’effet Wikileaks, Vatileaks et enfin offshore leaks…Rien ne peut plus être secret, c’est la nouvelle donne de communication pour tous les acteurs publics.

En revanche, pour les Français, cette publication du patrimoine ne suffira pas car ils sont 65% à dire qu’elle ne contribuera pas à empêcher à l’avenir une affaire Cahuzac…Cette mesure n’est donc pas suffisante à leurs yeux…

Ces résultats montrent que les annonces d’hier par François Hollande constituent une séquence plutôt réussie par rapport à la communication de crise de la semaine précédente. Le Président de la République a annoncé en effet un dispositif qui va bien au-delà de la simple publication du patrimoine et se donne donc la chance d’être efficace. Néanmoins, ces résultats confirment un vieil adage selon lequel la confiance se gagne en gouttes quand elle se perd en litres : il va falloir du temps et une communication faite d’exemples et d’exemplarité pour inverser la tendance car les Français se montrent désabusés face au risque d’une nouvelle affaire Cahuzac. On touche les limites du « plus blanc que blanc » et le concept de transparence va se révéler assez vite « consommable ». Une piste pour le gouvernement serait alors d’embrayer sur une communication de changement en profondeur, en s’attaquant par exemple au statut de l’élu. Il complèterait alors la moralisation par la modernisation de notre démocratie.

http://youtu.be/71pQgo7LfDY