YouTube Twitter Linkedin Nous contacter fr Navigation
TilderNews On Demand

« Remaniement et reprise économique : le ministre, c’est le message ? » Frédéric Latrobe sur LCI pour la Question de l’éco

À propos de La Question de l’Éco : À un rythme hebdomadaire, « La question de l’éco » est présentée dans « Le quotidien de l’économie » d’Emmanuel Kessler, diffusé sur LCI à 20h10 et 21h10. Avec l’intervention de Frédéric Latrobe, associé de Tilder ou Nicolas Boudot, Directeur chez Tilder, ce rendez-vous est l’occasion d’un décryptage en matière de communication d’un enjeu économique saillant de la semaine à partir d’un sondage réalisé par un institut auprès d’un panel représentatif de la population française.

Q1 : Pensez-vous qu’un remaniement du gouvernement aurait un effet positif, un effet négatif ou pas d’effet sur la reprise économique en France ?

  • Un effet positif : 25 %
  • Un effet négatif : 7 %
  • Pas d’effet : 68 %

Q2 : Etes-vous très satisfait, assez satisfait, assez mécontent ou très mécontent de la politique économique et sociale du gouvernement de Jean-Marc Ayrault ?

  • Sous total « SATISFAIT » : 19 % (+ 2 points par rapport à janvier 2014)
  • Sous total « MECONTENT » : 81 % (-1 point par rapport à janvier 2014)

ANALYSE DE FREDERIC LATROBE, ASSOCIE CHEZ TILDER

Q1 : A 68%, les Français pensent qu’un remaniement du gouvernement n’aurait pas d’effet sur la reprise économique en France

Si la question des hommes est l’équation du moment pour François Hollande dans la perspective d’un remaniement, elle n’est pas un enjeu pour l’opinion qui n’y voit pas la clé d’une reprise économique. C’est une nouvelle preuve de la perte d’influence du politique sur l’économique. Néanmoins, pour créer de l’adhésion, François Hollande va devoir construire la séquence du remaniement, s’il a lieu, en le présentant comme le choix d’une orientation politique alors que la tendance sera d’y voir un simple jeu de chaises musicales entre les ténors de la majorité. Si Jean-Marc Ayrault commence à lancer quelques pistes, elles sont pour l’instant organisationnelles : un gouvernement resserré et notamment moins de ministres à Bercy. Pour créer un choc de confiance, c’est de l’orientation politique qu’il va maintenant s’agir de parler.

Q2 : Très majoritairement, les Français restent mécontents de la politique économique et sociale du gouvernement de Jean-Marc Ayrault

Ce score rend encore très compliqué la conduite d’une politique économique et sociale qui a plus que jamais besoin de confiance et de soutien. Néanmoins, il ne faut pas négliger le léger rebond qui se confirme d’ailleurs dans un certain nombre de sondages de popularité récents. Deux raisons peuvent expliquer cette tendance encore fragile et peut-être éphémère : d’une part, les partenaires sociaux se sont mis autour de la table pour discuter du pacte de responsabilité qui est donc passé du statut d’annonce politique surprise à celui de réforme concrète au service de l’emploi. D’autre part, le gouvernement commence au fil du temps à se libérer du poids de l’inversion ratée de la courbe du chômage pour assumer une communication de plus long terme sur les chiffres du chômage. Action et vision constituent donc la formule gagnante pour reconquérir un peu de confiance.

 Visionner l’intervention de Frédéric Latrobe sur LCI