YouTube Twitter Linkedin Nous contacter fr Navigation
TilderNews On Demand
Interview

Sondage exclusif : les Français favorables à la baisse du plafond du quotient familial

À un rythme hebdomadaire, « La question de lʼéco » est présentée dans « Le quotidien de lʼéconomie » dʼEmmanuel Kessler, diffusé sur LCI à 20h10 et 21h10. Avec lʼintervention de Frédéric Latrobe, associé de Tilder, ce rendez-vous est lʼoccasion dʼun décryptage en matière de communication dʼun enjeu économique saillant de la semaine à partir dʼun sondage réalisé par un institut auprès dʼun panel représentatif de la population française.

Sondage  du 6 juin 2013 TILDER/LCI/OpinionWay

+ Question 1 + Etes-vous tout à fait favorable, plutôt favorable, plutôt opposé ou tout à fait opposé à la baisse du plafond du quotient familial annoncée cette semaine ?

Sous-total favorable : 55 %

♦ Sous-total opposé : 44 % ♦ NSP:1%

+ Question 2 + L’Union Européenne doit-elle protéger davantage son marché face à la Chine ?

♦ Oui: 94%

♦ Non: 6%

Voir l’intégralité du sondage 

Analyse de Frédéric Latrobe, Associé chez Tilder

À 55%, les Français sont favorables à la baisse du plafond du quotient familial annoncée cette semaine par le gouvernement Dans sa communication, le gouvernement a préféré sacrifier la promesse pour mieux sauver le symbole. Le symbole, c’était celui de l’universalité des allocations familiales: le gouvernement n’y a pas touché. La promesse, c’était celle de ne pas augmenter les impôts alors que, de fait, ils vont s’alourdir pour nombre de familles en raison de cette mesure. Ce résultat montre que l’opinion est encore sensible aux symboles structurants de la société française. Cʼest aussi la preuve que le gouvernement a bien fait de tenir jusqu’au bout le vrai/faux suspense sur sa décision finale. Cette communication « dramatique » au sens théâtral du terme, a permis de conforter un arbitrage qui pouvait être délicat. La pression a été telle que les plus grands défenseurs de l’universalité ont beaucoup parlé avant mais se sont par définition retrouvés sans argument après. Les seules attaques ont donc été celles sur les impôts, portées par lʼopposition et donc très politique et partisane. Ce qui permet au gouvernement de se présenter comme lʼacteur de la concorde et de lʼapaisement retrouvé sur un de nos principaux symboles républicains. Joli coup dʼimage après les débats sur le mariage pour tous.

Pour plus de 9 Français sur 10, lʼUnion Européenne doit protéger davantage son marché face à la Chine

Ce résultat est lʼexpression dʼune opinion qui a peur. Il est probable que certaines pratiques commerciales de la Chine puissent être critiquables et discutables mais la montée du protectionnisme prouve la faible confiance des Français dans la capacité de lʼEurope à jouer un vrai rôle dans la compétition commerciale internationale. Lʼétat dʼesprit est donc défensif, ce qui aura peut être des effets bénéfiques. Mais il va vite falloir aussi que lʼEurope bâtisse un discours offensif sur le plan commercial et quʼelle résolve donc son problème de compétitivité au risque de ne pouvoir accompagner la nouvelle étape de construction européenne annoncée par François Hollande. Cʼest dʼautant plus urgent que la Chine a dʼores et déjà choisi de taper là où ça fait mal, cʼest-a-dire sur lʼimportation de vins français, dans une logique de fragilisation de lʼun de nos symboles. Là encore, démonstration de lʼimportance des symboles…

http://youtu.be/5p-uUBfRn7o