YouTube Twitter Linkedin Nous contacter fr Navigation
TilderNews On Demand
Interview

Sondage exclusif : remontée de la satisfaction des Français vis-à-vis du gouvernement

À un rythme hebdomadaire, « La Question de l’éco » est présentée dans « Le quotidien de l’économie » d’Emmanuel Kessler, diffusé sur LCI à 20h10 et 21h10. Avec l’intervention de Frédéric Latrobe, ce rendez-vous est l’occasion d’un décryptage en matière de communication d’un enjeu économique saillant de la semaine à partir d’un sondage réalisé par un institut auprès d’un panel représentatif de la population française.

LES QUESTIONS ET LES REPONSES DU JEUDI 30 MAI 2013

1 – Etes-vous très satisfait, assez satisfait, assez mécontent ou très mécontent de la politique économique et sociale du gouvernement de Jean-Marc Ayrault ?

–        Sous total « satisfait » :  22% (+2 points par rapport à avril 2013)

–        Sous total « mécontent »: 78% (-1 point par rapport à avril 2013)

 2 – Pour limiter les excès concernant la rémunération des chefs d’entreprise dans le secteur privé, laquelle de ces solutions aurait votre préférence ? 

–        Une loi obligeant les actionnaires à voter sur le montant de rémunération des dirigeants : 70%

–        Des règles de bonne conduite édictées par le MEDEF : 30%

Analyse de Frédéric Latrobe, Associé chez Tilder

La satisfaction à l’égard de la politique économique et sociale du gouvernement remonte de deux points ce mois-ci. Une éclaircie qui confirme la tendance relevée ces derniers jours dans les différents baromètres de popularité…

Une éclaircie ne fait ni le printemps, ni l’été et encore moins au moment où comme on s’y attendait les chiffres du chômage marquent un nouveau record en avril. Néanmoins, la tendance positive est là et, pour une fois, on est en droit de se dire qu’elle doit beaucoup à la communication. En effet, outre le chômage, la situation générale ne s’est pas améliorée depuis le mois dernier sur le plan économique et il n’y a donc pas de raison objective pour que les Français soient plus satisfaits à l’égard de la politique conduite. En revanche, le discours a changé. François Hollande a décidé visiblement d’assumer une posture dite « sociale-libérale » ou en tout cas de revendiquer un discours de réconciliation à l’attention des chefs d’entreprise et de l’entreprise en général. Les dernières interventions du Président de la République constituent une séquence positive car appuyée sur un discours de temporisation et en même temps de fermeté, le tout avec une volonté nouvelle de donner du sens et de fixer un cap. Voilà les premiers bénéfices de cette nouvelle stratégie.

7 Français sur 10 préfèrent une loi obligeant les actionnaires à voter sur le montant de rémunération des dirigeants…

Sur ce sujet en revanche, la séquence est un peu moins bonne. Il y a quelques jours Pierre Moscovici a annoncé, dans la même logique de réconciliation avec les entreprises, que le gouvernement renonçait à légiférer sur l’encadrement des salaires des patrons du privé. Trois jours plus tard, le PS déclarait qu’il ne fallait pas définitivement écarter cette option et qu’il pouvait être pertinent de réfléchir à une intégration du « Say on Pay » dans la loi. On est à nouveau dans un flou qui est peut-être habile politiquement mais certainement préjudiciable sur le plan de la communication, alors même que l’exécutif semble s’être fixé un cap. Enfin, il va falloir que le gouvernement clarifie très rapidement sa position sur ce sujet ou qu’il gère efficacement les velléités du PS au risque de déstabiliser à nouveau le Ministre de l’économie qui avait pourtant réussi à gérer une bonne séquence de communication en réhabilitation après l’affaire Cahuzac.

 

RESULTATS DU SONDAGE

 

http://youtu.be/Br0EeFVfYwk