À propos de La Question de l’Éco : À un rythme hebdomadaire, « La question de l’éco » est présentée dans « Le quotidien de l’économie » d’Emmanuel Kessler, diffusé sur LCI à 20h10 et 21h10. Avec l’intervention de Frédéric Latrobe, associé de Tilder ou Nicolas Boudot, Directeur chez Tilder, ce rendez-vous est l’occasion d’un décryptage en matière de communication d’un enjeu économique saillant de la semaine à partir d’un sondage réalisé par un institut auprès d’un panel représentatif de la population française.

Q1 : Pensez-vous que rendre les autoroutes gratuites le week-end est compatible avec la loi de transition énergétique qui vient d’être votée ?

  • Sous total « oui » : 36%
  • Sous total « non » : 63 %
  • NSP : 1%

Q2 : Pensez-vous qu’une réforme du travail du dimanche, du travail le soir et des professions réglementées aurait un effet positif sur la croissance de l’emploi ?

  • Sous total « oui » : 59%
  • Sous total « non » : 40%
  • NSP : 1%

ANALYSE DE NICOLAS BOUDOT, ASSOCIE CHEZ TILDER

63 % des Français interrogés considèrent que rendre les autoroutes gratuites le week-end n’est pas compatible avec la loi de transition énergétique qui vient d’être votée

En effet, les Français interrogés considèrent que la gratuité des autoroutes, si elle était mise en œuvre, induirait mécaniquement l’accroissement du trafic automobile et donc de la pollution. Ce faisant, ils considèrent cette mesure comme contraire à l’objectif de la loi de la transition énergétique qui vise une « croissance verte ».

Pourtant, en faisant cette annonce, la Ministre de l’Ecologie, Ségolène Royal pensait recevoir un accueil positif de l’opinion, tant il paraît évident que la gratuité d’un service devait être automatiquement plébiscitée. Pourquoi, alors, l’opinion publique ne la soutient-elle pas ?

En faisant cette annonce au milieu des discussions sur la loi de transition énergétique, elle a commis une double erreur de communication : le non-respect de l’agenda politique et du timing. Finalement, la ministre a brouillé ses propres messages et son image :

  • les effets positifs de la loi de transition énergétique sont peu partagés dans l’opinion ;
  • la gratuité des autoroutes annoncée n’aura pas lieu ;
  • elle contredit son image de ministre écologiste engagée en plaidant pour la mise en oeuvre d’une mesure polluante au moment de la discussion d’une loi à visée environnementale.

59% des Français interrogés considèrent qu’une réforme du travail du dimanche, du travail le soir et des professions réglementées aurait un effet positif sur la croissance de l’emploi

Emmanuel Macron a posé son diagnostic pour la France qui souffre d’après lui de trois maladies : la défiance, la complexité et enfin, le corporatisme. Une fois posé ce diagnostic, il a prescrit des remèdes parmi lesquels une réforme du travail du dimanche, des mesures visant à libérer la pratique du travail le soir et la reprise de la réforme des professions réglementées préparée par son prédécesseur.

Le sondage montre que son analyse et les réponses qu’il y apporte sont partagées par une majorité des Français interrogés.

Pourtant, il est soumis à des difficultés de communication liées à une distorsion entre la perception des Français, positive sur son action, et la perception sur les mêmes sujets de la majorité politique, particulièrement critique à son endroit ces derniers jours.

L’adhésion des Français aux réformes que préconise Emmanuel Macron semble de plus en plus acquise, notamment la nécessité d’accepter des « sacrifices ». Sa plus grande difficulté en communication sera de convaincre la majorité parlementaire et certains membres du gouvernement auquel il appartient.

Ce sondage montre que les blocages de communication que connaît le gouvernement sont dus à des questions internes plutôt qu’à un rejet de la part des citoyens.

 

 Visionner l’intervention de Nicolas Boudot