Matthias Leridon est l’invité d’Olivier de Lagarde dans « les débats de France info », il décrypte en compagnie de Guy Alvès du cabinet Bygmalion, la forme du discours de politique générale de Jean-Marc Ayrault

Pour Matthias Leridon, « l’important c’est de ne pas louper le discours, pas de le réussir. Les députés de gauche ont applaudi, ceux de droite ont hurlé, c’est mécanique ».

Le discours de politique générale donne le calendrier
Il y a une cohérence avec le programme du président.  Le collectif budgétaire sera présenté demain. ils rappellent qu’un discours de politique générale présente la méthode. Ils analysent la stratégie de communication du gouvernement qui veut que chaque Français doit faire un effort mais à chaque fois une catégorie bénéficie d’un coup de pouce. Le pire service qu’a rendu la Cour des comptes est de rendre son rapport hier en pointant l’obligation de réduire les dépenses.

Jean-Marc Ayrault a été assez habile
Ils comparent Jean-Marc Ayrault à François Fillon : « on est revenu à une normalité pour les rôles président et Premier ministre. Jean-Marc Ayrault est un Premier ministre chef d’équipe qui a une vrai autorité sur ses ministres (Montebourg, Bricq, Taubira) ». Ils observent par ailleurs une forte proximité entre François Hollande et Jean-Marc Ayrault.

Matthias Leridon France Info